Apple prépare le lancement d’un service de streaming

Apple prépare le lancement d’un service de streaming

par Martha Rowsell

 

applelogo400

Les statistiques publiées par l’IFPI (Fédération international de l’industrie phonographique) et l’association RIAA (association interprofessionnelle qui défend les intérêts de l’industrie du disque aux États-Unis) la semaine dernière montrent que les ventes de musique par téléchargement ont baissé l’année dernière, tandis que les abonnements à des services de streaming augmentaient. Billboard note que « les ventes d’album US numériques ont baissé de 13% pour la semaine prenant fin le 16 mars, alors que les ventes de titres numériques sont en baisse de 11% sur la même période. »

Billboard pronostique une réponse drastique d’iTunes à ces statistiques, incluant la création d’une application iTunes pour les téléphones Android ainsi que la mise en ligne d’un service de streaming sur demande venant rivaliser avec Spotify, Beats Music, Google Play, WiMP Music, etc. L’an dernier, Apple avait déjà lancé une radio iTunes pour tenter de concurrencer Pandora aux Etats-Unis. Il semble que, pour maintenir sa position dominante dans les ventes de musique en ligne, iTunes ait décidé de passer à la vitesse supérieure.

La monétisation de la musique grâce aux abonnements à des services de streaming ou à YouTube est devenue de plus en plus répandue. D’autant qu’alors que le modèle du téléchargement bat de l’aile, les profits refont leur apparition dans l’industrie musicale. Un problème demeure toutefois, les taux de reversements des droits d’auteurs par ces services sont très souvent critiqués pour leurs faibles montants. Spotify reverse 70% de ses profits aux labels avec lesquels il travaille mais les labels décident ensuite eux-mêmes de la somme qu’ils reversent aux artistes selon leurs propres contrats. Si iTunes continue d’exister exclusivement grâce à son application iOS et son site de téléchargement, le service d’Apple ne peut de facto appliquer le même genre de modèle et ne peut fonctionner de la même manière que ses concurrents avec les labels.

Cependant, si iTunes décide de franchir le cap en sortant son propre service de streaming, Billboard suggère qu’il pourrait chercher à briser les coûts et proposer un abonnement à 8$ soit moins que la moyenne qui avoisine les 10$ par mois. Cela signifierait qu’Apple ne veut pas seulement entrer sur le marché mais en changer les règles du jeu. iTunes est toujours le plus grand et le plus populaire des fournisseurs de musique en ligne, s’il décide sérieusement d’entrer sur le marché du streaming, cela pourrait avoir de lourdes conséquences sur les musiciens, les labels et les autres services de streaming. Espérons que cela bénéficie  avant tout aux artistes et aux ventes globales de musique en ligne. Mais pour l’instant, ce ne sont que des suppositions : les plans exacts d’iTunes n’ont pas encore été dévoilés.

Pensez-vous qu’à terme le développement de nouveaux services de streaming éclipsera complètement la question des services de téléchargement ? Pensez-vous que ce développement est souhaitable ou craignez-vous que qu’il faille encore attendre longtemps avant que les revenus des abonnements de streaming correspondent à ceux des ventes numériques, ventes physiques, deals de synchronisation et concerts ?