Comment préparer vos morceaux pour le mastering

Comment préparer vos morceaux pour le mastering

par Martha Rowsell

 

Lorsque vous produisez un morceau, vous devez vous assurer qu’il soit mixé et masterisé avant de sortir. Pour plus d’informations concernant l’histoire du mastering, jetez un œil à notre article : Qu’est-ce que le mastering? De nos jours, de nombreux musiciens ont assez de connaissances sur la production pour faire leurs propres enregistrements. Il y a eu une nette augmentation du nombre de « producteurs de chambre » et du DIY (faites-le vous-même), et ce grâce aux MAO (stations audio numériques) devenus accessibles à n’importe qui. La plupart des musiciens préfèrent cependant confier leurs morceaux à un professionnel du mastering pour être sûrs d’obtenir les meilleurs résultats.

Il masteringy a de nombreux ingénieurs du son talentueux qui savent exactement comment préparer vos chansons pour qu’elles puissent être lues sur n’importe quel appareil. Leur travail inclut la balance des fréquences, la création d’une bonne image stéréo, la compatibilité mono et les dynamiques. Ils s’assurent que la transition entre les morceaux d’un album se fasse en douceur, afin que l’auditeur n’ait pas à ajuster le volume à chaque morceau, mais aussi qu’il ne manque pas certaines fréquences si l’écoute se fait sur un appareil de basse qualité. Le processus de mastering varie si les morceaux sont masterisés spécialement pour iTunes, pour des vinyles ou pour un autre format. Certes, le mastering peut coûter un peu cher, mais il s’agit d’une partie essentielle du processus de production, à moins que vous soyez extrêmement confiant dans vos compétences d’ingénieur du son.

Alors, que faire pour être sûr d’en tirer le maximum et de soumettre des fichiers audio de la meilleure qualité possible ? Il est très important que vous n’attendiez pas de l’ingénieur de mastering qu’il fasse des miracles. Le mastering doit être la cerise sur le gâteau. N’imaginez pas que des enregistrements de mauvaise qualité ou des chansons sans force ni structure obtiendront une excellente sonorité juste parce qu’ils ont été masterisés.

 

Voici quelques conseils afin de préparer vos morceaux au mieux :

1. Vérifiez que tous les morceaux que vous avez enregistrés sonnent exactement comme vous le souhaitez. Assurez-vous qu’ils fonctionnent tous correctement et supprimez tout overdub que vous n’utilisez pas. Nettoyez également tout bruit de fond.

2. Désactivez tout effet de mastering que vous avez ajouté vous-même dans le mix (également connu sous le nom de « bus mastering »).Si vous avez envoyé le morceau à un ami et que vous avez voulu lui donner une idée de ce que serait le son au final, vous avez peut-être ajouté des effets comme la compression, l’égaliseur, les limitations, etc… Ceux-ci doivent être supprimés pour que l’ingénieur de mastering puisse finir le travail en ayant un contrôle complet de toutes les dynamiques.

3. Niveaux. Assurez-vous d’avoir des marges suffisantes dans le mix (par exemple, que l’onde ne soit jamais trop large, qu’elle n’aille pas trop haut ou trop bas, ou qu’elle ne soit pas découpée). Votre point avec le plus haut volume devrait être aux alentours de -5db. Le master fader doit rester à 0db. Vous pouvez télécharger des sonomètres gratuits tels que celui-ci sur sonalksis, ou comparer la forme de l’onde de votre morceau (après conversion) avec celle d’un morceau masterisé pour voir si cela correspond. N’utilisez pas le master fader pour modifier votre morceau s’il part en pointes. Utilisez plutôt des faders individuels et changez le niveau en groupes si vous avez utilisé beaucoup d’automation.

4. Créez de l’espace avec un buffer. Sélectionnez la zone que vous souhaitez exporter et ajoutez un buffer de quelques barres au début et à la fin de chaque morceau, au cas où il contienne un bruit étrange. Il est plus facile pour un ingénieur du son de supprimer des défauts que d’ajuster un problème présent dans le fichier.

5. Utilisez le format adéquat. Envoyez les fichiers dans un format sans perte de qualité (« lossless »), comme AIFF ou WAV. Laissez le morceau dans la résolution avec laquelle vous travailliez (24 bit, 44100hz est souvent une bonne option). Éteignez la normalisation et sélectionnez l’option « include audio tail », cela permettra par exemple à la réverbération de ne pas s’arrêter soudainement à la fin d’un morceau. Supprimez tout tramage et tous les plugins d’amélioration du son. Vous pouvez généralement exporter les morceaux en mode hors-ligne.

6. Si vous entendez des défauts, réparez-les. Après avoir converti un morceau et l’avoir écouté, il est possible que vous remarquiez des choses que vous ne pouviez pas entendre auparavant. Ne les ignorez pas. Vous pouvez et devez retravailler le morceau. Convertissez-le de nouveau si vous pensez que quelque chose doit être fait pour l’améliorer ou pour corriger un problème. Il vaut mieux tout régler maintenant plutôt que d’envoyer une chanson avec une erreur de mixage ou des bruits indésirables. Certains ingénieurs de mastering vous permettront d’effectuer des modifications après l’envoi, mais il est probable que vous fassiez perdre du temps à tout le monde (y compris vous-même), et vous risquez de devoir payer un extra. Soyez donc sûr d’être content de votre mix (et d’avoir fait du bon travail) avant de passer à l’étape suivante.

7. Vous pouvez souvent soumettre des échantillons de morceaux de référence à un ingénieur de mastering, ou des notes sur la sonorité que vous désirez obtenir pour un morceau, ou dans quel genre vous souhaitez être répertorié. Votre référence peut être un morceau avec une qualité que vous aimeriez retrouver ou d’anciens mix / masters de votre propre musique.

8. Mastering des stems. Il s’agit d’une autre option de mastering vous permettant de soumettre plusieurs groupes de pistes à l’ingénieur, y compris basse, batterie, guitare, chant, etc. Ils sont souvent masterisés séparément ce qui donne plus de contrôle à l’ingénieur. Si vous choisissez cette option, utilisez le même procédé pour chaque groupe de pistes comme vous le feriez pour un mix que vous aimeriez masterisé.

Discutez toujours avec la personne ou l’entreprise que vous allez utiliser si vous avez besoin de plus de renseignements. Si vous avez des astuces/conseils ou que vous vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous contacter ! Rendez-vous sur notre page SoundCloud pour des exemples « avant-après » du processus de mastering.