Quel avenir pour les artistes indépendants?

Les artistes ont sans aucun doute besoin d’une structure professionnelle. Après tout, ils devraient être en mesure de concentrer leurs efforts sur la création artistique. Ils ne devraient pas avoir à se tenir au courant des dernières tendances en matière de réseaux sociaux pour rester en contact avec leurs fans. Sans oublier qu’à cela s’ajoute la préparation d’un album, payer les musiciens et roadies, ainsi que tous les gens qui partiront en tournée avec eux. Bref, un autre monde à gérer avant de se préoccuper de l’aspect marketing de son propre groupe.

Fort heureusement pour eux, les musiciens peuvent désormais s’entourer de l’infrastructure adaptée à leur univers musical. Un monde entier de manageurs, promoteurs, agents et publicistes est à leur entière disposition, ce qui fait que chaque service est à leur portée et adapté à toutes les bourses. Les musiciens sont vite amenés au compromis passion /travail lorsqu’ils passent au niveau supérieur de leur carrière. Mais le problème n’est désormais plus d’arriver à une signature avec un label, il faut également faire ses preuves en tant qu’indépendant.

Reconnaître le talent

UMA signifie Unsigned Music Awards (prix pour les artistes indépendants), et a commencé en 2016 par l’initiative de Simon O’Kelly, Georgina Thomas et Ben Connor. Leur but étant de promouvoir les artistes n’étant pas signés sur un label. UMA Music Group travaille sur un concept de financement des articles indépendants sans empiéter sur leurs droits d’auteurs.
“J’étais moi-même un musicien indépendant, et je tournais beaucoup en Europe avec mon groupe” raconte O’Kelly. “Nous avons rencontré beaucoup d’autres artistes avec les mêmes ambitions que nous, mais nous nous sommes vites rendus compte que les gens arrêtaient de faire de la musique pour se trouver des ‘vrais boulots’. La vraie vie les a dépassés. Et à moins que tu ne te trouves un deal avec un label, tu n’avais presque aucun avenir dans la musique.”
“A l’époque, tout semblait commencer par la signature avec un label, ce qui est un peu contradictoire quand tu vois tout ce qu’un groupe investit dans sa musique avant que quoique ce soit d’autre ne se passe. C’est fou que personne n’ait pensé à voir cela à sa juste valeur.”
O’Kelly pense que les artistes indépendants sont la nouvelle vague musicale, et seront bientôt en tête des charts, en « dépassant de plus en plus les ventes d’artistes signés chez une major.” Les prix principaux – Brits Awards, Grammys Awards, Billboards, AMAs – ne sont rien d’autre qu’une machine marketing pour les labels. Les UMAs permettent enfin de reconnaître les artistes tels qu’ils sont, et pas forcément comme des produits issus de labels.

 

 

Des carrières financées

O’Kelly et son équipe espèrent également résoudre ce problème de financement. “Les labels excellent à permettre à leurs artistes d’être un musicien à plein temps, de leur offrir de multiples connections, et de travailler avec les bonnes personnes : promoteurs, producteurs, avoir un bon studio qui convient à leurs attentes, afin de correspondre à la norme demandée actuellement” ajoute-t-il.
“Les artistes [indépendants] se doivent d’être plus créatifs, et agrandir leur réseau bien plus que les autres. Ils doivent devenir des businessmen en plus d’être des gens créatifs. Ils doivent sortir, rencontrer des gens, faire toutes ces connections eux-mêmes, et les entretenir. Les gens doivent avoir des affinités avec les artistes avant de faire des sessions avec eux, de co-écrire des morceaux etc…”
Dès 2018, UMA Music Group espère changer les choses : “ Nous avons commencé une nouvelle compagnie avec Stephen Pell, l’ancien business manager de Calvin Harris. Il a également travaillé avec beaucoup de DJs à renommée mondiale. Il a réfléchit au concept d’une taxe de rendement sur les artistes, et avait juste besoin d’un plateforme pour ce faire : nous avons donc créé le UMA Music Fund, qui permet à un artiste de s’établir en tant que en tant que société anonyme.”
“Nous filtrons les investissements créés à travers cette société anonyme, tout en travaillant sur le business et les investissements financiers à prévoir. On s’assure également que cette société anonyme ait derrière elle les meilleurs managers, bookeurs, promoteurs, radios etc… afin d’avoir les meilleures armes. Ensuite, nous investissons de manière stratégique pour permettre la création de deux albums, voire trois.”
“Disons que nous prenons 30% de leurs profits sur leurs albums, et partageons les bénéfices sur deux autres sociétés anonymes qu’ils ont créé, pour leur droits d’édition. Tout est contrôlé et organisé par l’artiste lui-même, on emprunte juste une partie de cet argent, et on le lui rend dans trois – quatre ans, en générant du profit.”

Les artistes indépendants en tournée

L’équipe de UMA travaille sur une seconde option en partenariat avec l’ancien responsable marketing d’Universal Music, Jamie Hole, et le manager Ross Patel. “Ce projet est pile entre le UMA Music Fund et une signature avec un label. Tout est plus contrôlé, car on travaille directement avec les interlocuteurs. Il n’y a personne d’autre que nous pour gérer les choses, donc tout est plus direct. A ce moment-là on s’investit plus dans le développement d’artistes.”
UMA Music Group a commencé une collaboration avec Live Nation et Solo Booking Agency pour envoyer leurs artistes solos en tournée. Ce partenariat a permis à Elle Exxe et Alex Francis de jouer à l’Isle of Wight Festival 2017. Francis a également fait la première partie de Mel C, elle-même signée chez Solo, et s’est même retrouvé sur son dernier album.
“Nous aimerions beaucoup continuer ce partenariat avec Live Nation. C’est une immense opportunité pour les artistes. Ainsi, nous pouvons leur faire faire des premières parties dans des stades, ou des grandes salles de concerts. Je me réjouis de discuter avec de plus grands agents pour leur expliquer notre projet et nos ambitions, afin de les sensibiliser à ce sujet.”
Les artistes peuvent s’inscrire au UMA via email. Les candidatures sont ouvertes jusqu’en juillet via http://unsignedmusicawards.umamusic.com. La cérémonie se déroulera en octobre.

Newsletter

Merci d’avoir lu cet article! Nous espérons vous retrouver très prochainement.
Inscrivez-vous à notre newsletter et ne manquez plus aucun article de notre blog!




Partagez

Articles en relation

INTERVIEW: The Gardener & The Tree

| Blog Articles | No Comments

Nous avons rencontré The Gardener and the Tree pour parler de leurs meilleurs souvenirs sur scène, comment le groupe a évolué depuis leur premier EP et leurs conseils pour les artistes indie émergents.

5 applications indispensables pour promouvoir votre musique

| Blog Articles | No Comments

Nous avons sélectionné cinq applications faciles à utiliser et peu chères pour promouvoir votre musique et élargir votre public.

Conseils pour les musiciens de rue : comment se réchauffer en hiver?

| Blog Articles | No Comments

Une bonne option afin de remplir votre chapeau est de vous produire lors de la saison des fêtes et des marchés de Noël.

FOCUS LABEL : MOTZ – Success story du collectif féminin techno

| Blog Articles | No Comments

Le collectif féminin MOTZ célèbre son premier anniversaire. Grâce à leur label, webzine et évènements, MOTZ a réussi à percer le paysage techno à Berlin, Londres et Dublin.